A juste titre...

Publié le par sandrin

 

Il est des livres qui font rêver avant même que d'avoir été lus.

Voyage au bout de la nuit (Céline)

Des livres aux titres  si chargés de sens  qu'il serait vain de vouloir en épuiser les possibilités. 

 

Ils viennent faire écho à ce qui se trame en nous, écho peut-être à nos propres mots qui n'avaient pas encore pris  forme, n'avaient pas trouvé l'élan pour s'extraire du fouillis qu'est le notre, des intuitions, de vagues réminiscences, ou des choses dites, proférées à l'instinct, peut-être travaillées, dites et redites, sans encore avoir trouvé le mot juste, ou peut-être si, le mot juste a-t-il été trouvé, dit et redit, répété ad nauseam, dans le huis clos d'un cœur.

Notre besoin de consolation est impossible à  rassasier (stig Dagerman)

Et si je suis désespéré, que voulez-vous que j'y fasse ? (Gunther Anders)

Ces mots rompent  le cercle étroit de notre solitude. Ils irradient  notre intimité, font tomber quelque pan d'ombre. Invoquent quelque esprit. Des foules. Des autres, possiblement à notre semblance. 

Rêveurs et nageurs. (Grozdanovitch)

Exhibés en première de couverture, ils maintiennent  les pages sous leur poids, et y infusent leur poésie. C'est d'une force telle parfois qu'on se surprend à rêver du livre même, à en retarder la lecture pour garder en bouche cet avant-gout du livre.  

En arrière plan ce qui est dit et contenu dans le titre, une invitation à extravaguer, de quoi arpenter des nuits de silence. Rentre lecteur, il y a encore  des territoires à explorer.

La carte et le territoire (Houellebecq)

L'arrière-pays. (Bonnefoy)

Ils viennent soulever un enthousiasme, éveiller quelque amour assoupi.  Des titres, comme des  attiseurs de rêves. Des brèches, sur des ciels clairs et sonores.

Des titres de noblesse, où les fiefs bravement conquis sont de mots, avec en sous-titre peut-être : en faire bon usage… ou autre, selon nos attentes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans A lire urgemment

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonsoir, <br /> Une approche de la littérature très bien narrée. La vie dans les livres avec leurs mots nous emporte sur des routes que nous n'empruntons guère.<br /> Bonne soirée<br /> @mitiés
Répondre